Comment choisir son matériel de photos de surf ?

Nous te dévoilons le nôtre !

Faire des photos depuis le sable 

Shooter tes potes depuis le sable ou tout simplement des vagues vierges au loin semble être une action assez basique mais en réalité, c’est un peu plus compliqué.

Pour shooter des spots assez loin, nous utilisons un 300mm. Nous trouvons que c’est le minimum nécessaire si tu veux obtenir un cadrage assez prêt et même pouvoir atteindre des peaks aux alentours.

Concernant le boitier, notre cœur penche entre le Sony A6400 et le Nikon D7200.

Il est vrai que le matériel photo coûte cher… La petite astuce Hushoots : nous achetons de plus en plus notre matériel photo sur Backmarket.

`C’est vrai qu’il n’y a pas autant de choix que sur les sites ou magasins de photos spécialisés, mais si tu regardes régulièrement, tu pourras trouver ton bonheur (presque) comme neuf et à un très bon prix.

Faire des photos en aqua (dans l’eau)

Dans cette partie nous allons de parler de caisson étanche et d’appareil photo réflex à l’intérieur.

Mais sache qu’à nos débuts, nous avons commencé en prenant des photos avec une GoPro. Le mode rafale est assez poussé et super pratique pour commencer le shooting photo en aqua, apprendre le placement etc.

Caisson étanche : Aquatech

Le matériel qui se trouve à l’intérieur :
- Nikon D7200
- Tokina 11-16mm

Ce qui est pratiquement le plus important après bien sur la qualité de ton caisson, c’est la vitre arrière. En effet cette dernière te permettra d’accéder aux réglages comme la vitesse ou l'ouverture : des paramètres essentiels pour des shootings au coucher ou lever de soleil (lorsque l’intensité de lumière ne fait que changer).

Ce qu’il faut aussi savoir :

Il est super important de bien savoir se placer. 

En effet, l’endroit où tu seras, déterminera l’angle de vue de ta photo. Le photographe aquatique est souvent à l’écart et seul car il est dans la zone d’impact. Cette zone, avant le line up (là où les surfeurs/surfeuses attendent) où les vagues cassent.

C’est en général à cet endroit que nous nous mettons car c’est le moment où il y’a le plus d’action.

Ce placement nécessite de l’expérience et une certaine lecture de vagues, c’est à dire, anticiper à quel moment, à quels endroits et dans quelle direction la vague va casser. Si tu fais déjà du surf, du bodyboard ou bodysurf, ça sera plus simple pour toi ! :)

Les vidéos, le petit plus

Comme tu peux le voir, nous fixons la plupart du temps, une Gopro à notre caisson pour capturer en même temps, un point de vu figé (photo en rafale) mais aussi filmer tous les détails de la vague.

Nous adorons les vidéos car elles complètent le point de vue photo. Les séquences en aqua ne durent pas très longtemps et encore moins longtemps quand il s’agit d’une session shorebreak. En rentrant à la maison c’est toujours un plaisir de revoir ses vagues (et encore plus au ralenti).

Voici quelques visions capturées l'été dernier : 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés