Non au Black Friday. Nous te proposons une alternative.

Le Black Friday a pris naissance en Amérique du Nord (USA et Canada). Cet évènement commercial d'une journée qui se déroule le vendredi suivant la fête de Thanksgiving (le quatrième jeudi du mois de novembre) marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats des fêtes de fin d'année.

Les commerçants en profitent pour faire des remises très importantes, ce qui est dénoncé comme un évènement poussant à la surconsommation par divers acteurs comme Youth for Climate ou Faguo. Ces derniers ont mis en place des actions pour s’opposer au Black Friday.

En effet, quand nous savons aujourd’hui que chaque acte de consommation a un impact sur la planète, il y’a de quoi se poser des questions sur les dérives que ce vendredi a engendré dans le monde.

Dans cet article, nous verrons ensemble les alternatives au Black Friday et comment se poser les bonnes questions durant son expérience d’achat.

 

I. Identifier et acheter ce que l’on a vraiment besoin

 

Le Black Friday a pour habitude de casser les prix... Mais vraiment les casser. -50%, -60%, -70% sont des réductions que tu sûrement déjà vues.

Ces réductions nous poussent à l’achat. On achète pour profiter de l’offre mais, est-ce qu’on en a vraiment besoin ?

Les dérives du Black Friday font perdre le sens que nous voulons donner à la consommation : acheter quand on a un réel besoin et pas seulement parce que le prix bas.

Voici quelques questions que tu pourrais te poser lorsque tu auras un doute sur ce que tu achètes :

  • Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?
  • Est-ce que ce sera durable ?
  • Est-ce que je n’ai déjà pas à peu près la même chose chez moi ?
  • Où est-ce que cela a été fabriqué ?
  • Est-ce que les matériaux sont polluants ?
  • Est-ce qu’il y’a une autre marque qui produit ça d’une meilleure façon ?

 

II. Le collectif Make Friday Green Again

 

L’objectif : consommer moins mais mieux (tout au long de l’année) pour respecter l’échéance de 2030 fixée par les Accords de Paris.

Consommer moins mais mieux, des produits aux bons prix toute l’année qui rémunèrent tous les acteurs sur toute la chaine de fabrication.

Proposer aussi des produits durables pour que tu n’aies pas besoin d’en acheter tous les quatre matins.

Il reste moins de 10 ans pour remplir nos objectifs prévus dans le cadre des Accords de Paris : véritable fierté française et mondiale, ratifiés par la France et 194 pays.

 

Alors comment peut-on réduire nos émissions
de CO2 par 2 d’ici 2030 et par 4 d’ici 2050 ?

 

Le Black Friday va avoir lieu, bien que 77% des Français l’associent à une « opération contribuant à la surconsommation » en augmentant subitement leur tentation d’achat.

Ce jour-là, personne ne peut blâmer ceux qui achètent raisonnablement parce qu’ils ont identifié de vrais besoins.

Cependant, nous pensons qu’il faut empêcher les achats impulsifs : ceux qui ne répondent à aucun besoin. En effet, consommer a un impact sur le climat : 37% de nos émissions de CO2 sont engendrées par notre consommation au quotidien.

 

 

Les 580 kg de déchets ménagers qu’un Français jette en moyenne chaque année. Au quotidien, on a tendance à l’oublier. Consommer moins mais mieux est une solution pour réduire ce chiffre. Voilà quelques astuces pour y arriver :

  1. Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas : consommons donc ce dont nous avons vraiment besoin.
  2. Choisir le vrac, l’eau du robinet, les produits non-emballés, et les produits réutilisables plutôt que mono-usage.
  3. Donner une seconde vie avant de jeter : donnons, échangeons, réparons, upcyclons !
  4. Tout faire pour que nos déchets soient recyclés.

Alors que 7 Français sur 10 souhaitent changer totalement leur manière de consommer, comment aider à accélérer ce changement ?

 

Il est temps de prendre conscience que nous devons :

  • Identifier ce dont nous avons vraiment besoin.
  • Prendre conscience des vêtements, objets superflus que l’on possède.
  • Donner une seconde vie à ce dont nous n’avons plus besoin.
  • Consommer n’est pas un acte mauvais quand il répond à un besoin primordial.

 

 

C’est la quantité de CO2 que chaque Français devrait dépenser en une année pour limiter le dérèglement climatique.

2 Tonnes de CO2 c'est l’équivalent de soit :

  • 276 repas avec du boeuf
  • 3922 repas végétariens
  • 1,1 million de kilomètres en train
  • 10 000 kilomètres en voiture
  • 1 Paris New-York en avion
  • 5,4 télévisions
  • 13 ordinateurs
  • 3 mois et demi de chauffage au gaz
  • 10 canapés convertibles
  • 84 jeans
  • 385 t-shirts


Cela veut dire que nous devons faire des choix pour savoir se faire plaisir en prenant en compte ce budget carbone.

En 2021, les émissions moyennes par habitant sont de 11 tonnes de CO2.

Si ça t'intéresse, voici un lien à suivre pour comprendre le détail de l'empreinte carbone par habitant.

 

Nous espérons que cet article t'aura plu et qu’il t’aura aidé à te poser les bonnes questions dans tes futurs achats. N'hésite pas à nous dire ce que tu en penses en commentaire ! :)

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés