Nos 3 jours en tant que photographe sur une compétition de surf !

Tu le sais sûrement, Hushoots est née à ces débuts d’une passion commune pour la photographie de surf. Cet évènement était pour nous un symbole fort pour revenir à nos sources et pour immortaliser les plus beaux instants de cette belle compétition.

Nous avons pu vivre l'évènement aux côtés des compétiteurs et capturer leurs meilleures vagues depuis le sable mais aussi dans l’eau. Le niveau était super élevé durant tout le week-end et le spectacle était bien au rendez-vous.

LA BIARRITZ MAIDER AROSTEGUY

La Biarritz Maider Arosteguy, c’est l’une des plus vielles compétitions de surf en Europe et elle a fait son grand retour sur la Grande Plage de Biarritz après 2 ans d’interruption (Covid oblige).


Elle fut créée par Robert Rabagny afin de rendre hommage à son ancienne amie, Maider Arosteguy, une célèbre Biarrote disparue en 1984.

Durant le week-end de Pâques, des vagues entre 1m et 1m50 ont déferlé tous les jours et nous ont permis de voir défiler devant nos objectifs 250 surfeuses et surfeurs.

UNE COMPÉTITION DE SURF, COMMENT ÇA MARCHE ?

Call à 7h - finale à 15h

Cette compétition se déroule durant 3 jours (du samedi au lundi de Pâques) sur la plage de la Grande Plage de Biarritz. Afin de faire passer l’ensemble des participants sur cette courte période, la compétition démarre tôt le matin et finit aux alentours de 16h.

Le passage des différentes séries est en fait limité dans le temps par les marées. En effet, les bancs de sables de la Grande Plage fonctionnent principalement de la marée basse jusqu’à la mi-marée.

Les participants sont appelés à se présenter à 7h du matin pour récupérer leur pack de bienvenue. Cela permet aussi aux organisateurs de vérifier la présence des riders dans chaque série de départ.

Pour s'entrainer et se familiariser avec les conditions et les vagues de la journée, les surfeurs profitent du court moment entre le lever du soleil et le début de la compétition.

COTÉ PHOTO, ON FAIT COMMENT ?

Pour nous c’est un peu le même programme. On arrive très tôt le matin pour regarder le plan d’eau et se familiariser avec le spot.

On installe notre matériel et on se prépare pour une journée de photos.

Lors de la compétition, la fédération a fait passer les surfeurs sur deux podiums différents (on appelle podium, la zone délimitée dans laquelle les surfeurs sont autorisés à prendre leur vague afin d'être noté). L’un au nord de la plage, l’autre au sud. Nous avons donc dû rester attentifs et regarder les 2 spots à la fois, pour ne louper aucune vague.

Pour les photos en aqua, le meilleur endroit pour nous était de se caler entre les 2 spots, au milieu de la plage. Mais c’était aussi la zone où il y’avait le plus de courant et parfois il était assez compliqué de prendre de bonnes photos. 

On a pu néanmoins profiter du privilège d'être dans l'eau avec tous les riders et de profiter de leur figures radicales au premier plan. 

Chloé Bense sur un turn le premier jour de compétition


Pour les finales, il n’y avait qu’un podium et 4 surfeurs en même temps dans l’eau. Sur la mi-marée, les bancs de sable nous offrent de jolies vagues qui déroulent et les surfeurs peuvent faire éclater leur créativité enchainer les figures et offrir le plus beau spectacle au public.

Hina Conradi impose son style en finale

LE RUSH DU SOIR

Lorsque que les séries s’arrêtent et que la fin de la compétition sonne, une deuxième journée pour nous commence.

C’est le moment d’exporter, trier et éditer toutes les photos de la journée. Pour te donner un ordre de grandeur, nous avons pris environ 3000 images sur les 3 jours. Ce qui fait donc 1000 photos / jours.

C’est à ce moment que nous revivons le cours de la journée en photo, les meilleurs moments et les plus inédits.

Mais nous n’avons pas le temps de nous attarder à les contempler, nous nous donnons comme objectif de sortir un ensemble de photos que nous donnerons aux riders de la journée.

En soirée, nous voulons aussi partager avec toi un résumé de la compétition sur notre compte Instagram.

 

 

LES MEILLEURS MOMENTS EN IMAGES

À l’occasion cette compétition, on a pu suivre de près notre rider Mathis Azam.

Les conditions étaient difficiles lundi matin, il ne s'est pas qualifié pour la suite de la compétition mais il a quand même pu participer et se mesurer à d'autres talentueux surfeurs de sa catégorie. 

On te souhaite le meilleur pour les compétitions à venir Mathis !

Samuel Redon a scoré pendant toute la compétition. Retour en vidéo sur son 8.33 points en finale :

 

 

Hina Conradi dans l'arène de la Grande Plage

Renan Grainville, sur un de ces 5 airs pendant la finale

POUR NE RIEN MANQUER

C'était trois jours intenses pendant lesquels nous avons pu être au coeur de l'évènement. L'ambiance était indéniablement incroyable avec près de 250 surfeuses et surfeurs pour assurer ce beau spectacle.

Cet évènement nous a également permis de faire de belles rencontres. Nous n'avions pas idée à quel point des passions communes pouvaient autant rassembler les gens.

Le monde du virtuel est une belle chose. Mais avec du recul, vivre cela en vrai était certainement l'une des plus belles expériences que nous avons pu avoir jusqu'à présent.

C'est pour cela qu'on souhaitait te partager un petit retour en images !