Pureté écologique : comment faire face aux critiques ?

En 2022, ce nouveau phénomène de « pureté écologique » ou « pureté militante » prend de plus en plus d’ampleur.

Si tu n’as jamais entendu parler de ce terme, tu as forcément entendu une conversation du type :

     - Tu sais que tu pourrais prendre le train à la place de l’avion sur ce court trajet ? Le TGV est par exemple 80x fois moins polluant que l’avion ?
     - Tu dis ça mais tu me parles avec ton IPhone dans les mains, donc tu as beau prendre le train, toi aussi tu pollues beaucoup.

Cela nous est arrivé dans notre sphère privée depuis que l’on a décidé de créer notre marque mais aussi lorsqu’on essaie d’effectuer des changements au quotidien.

C’est pour cela que nous avons eu envie d’en parler dans cet article.

DEFINITIONS PURETÉ MILITANTE :

Avant de creuser le sujet, revenons tout d’abord sur la définition de la pureté militante.

Il s’agit de l’injonction à avoir un comportement parfait au quotidien. Elle vise à avoir des standards impossibles à atteindre.

C’est un mouvement qui décourage les personnes au comportement modéré au lieu dès les encourager à faire des efforts dans les actions et les combats menés.

CAS CONCRET

Tout le monde est impacté par la pureté militante et ses reproches du quotidien : que l’on soit un.e activiste engagé.e ou un simple citoyen qui souhaite un futur vivable.

C’est le cas par exemple pour l’activiste suédoise, l’icône des mouvements de défense de l’environnement, Greta Thunberg, qui a publié une photo en janvier 2019 lors d’un déplacement un train.

Source : TWITTER

Cette photo a suscité l’emballement du côté des opposants aux mouvements écologistes (« Tu défends l’environnement mais tu manges du pain de mie emballé de plastique et des fruits exotiques ») mais aussi du côté des militants qui la soutiennent et qui ne comprenaient pas son acte.

La pureté militante c’est le fait de reprocher de ne pas avoir un comportement exemplaire. C’est ça qui est nocif. Ça peut être le cas par exemple pour un vegan qui reproche à un végétarien de ne pas en faire assez pour la cause animale.

La pureté militante est de plus en plus fréquente sur les réseaux sociaux et entraine la peur des prises de paroles de la part des jeunes notamment. Ils n’osent pas ou plus prendre la parole, sous peine de prendre en pleine face une avalanche de remarques.

Et c’est là qu’est tout le problème. La peur est le pire allié du changement. La peur de l’opinion des autres, étouffe les envies d’engagement.

LES EXPLOITS DE GRETA THUNBERG

Que tu sois un.e activiste connues ou non, tout le monde est concerné par des attaques qui s’inscrivent dans la pureté militante.

Rappelons quelques instants, que Greta Thunberg est à l’origine à seulement 15 ans en 2018, d’un mouvement mondial tous les vendredis pour réclamer des actions contre le changement climatique.

En août 2019, Greta, alors âgée de 16 ans, a traversé l'océan Atlantique en voilier au lieu de prendre l’avion pour assister au Sommet des Nations Unies sur l'action pour le climat aux États-Unis en septembre 2019.

C’est d’ailleurs lors de ce sommet des Nations Unies qu’elle fera son célébre discours « How dare you ? You have stolen my dreams and my childhood. » (“comment osez-vous ? Vous avez vole mes rêves et mon enfance”)

Greta qui en est à sa 195 semaines de grève étudiante devant le parlement de Stockholm à l’heure où l’on écrit cet article.

ORDRE DE GRANDEURS ET DEBATS

Il est vrai que reprocher sans cesse des choses à quelqu’un n’est pas bien et ne va pas l’encourager.

Mais cela permet dans certaines situations d’ouvrir le débat et il est important de rappeler et de garder en tête des ordres de grandeur.

Par exemple, si quelqu’un te dit : « j’ai pris l’avion pour passer un week-end à Barcelone mais j’ai fait un repas végé en arrivant là-bas. »

Bon… 😅

Il faut savoir faire la différence d’émissions de CO2 entre un trajet en avion et un repas.


Même si on fait une économie de quelques kilos d’eq CO2 lorsqu’on privilégie un repas végétarien à un repas carné, il faut garder en tête que l’avion et ultra polluant et l’utiliser pour des vacances ou un loisir n’est pas soutenable si on veut conserver un monde viable.

Dans l’exemple d’au-dessus, les questions que l’on peut poser à son interlocuteur peuvent être :

- Connais-tu l’impact d’un tel trajet en avion en équivalence CO2 ? L’empreinte carbone d’un trajet en avion en 3 clics 
- Est qu’il y avait une alternative pour y aller en train ?
- Ce voyage était-il essentiel ?
- Est-ce qu’il est possible de choisir une autre destination la prochaine fois pour voyager sans prendre l’avion ? Ici un site pour connaitre les destinations proches de chez toi en train et sans correspondance

SI TU ES VICTIME DE PURETE MILITANTE

Pour nous, chacun doit faire sa partie, on ne peut pas être partout sur tous les sujets, tous les combats.

Et c’est sûr que si tout le monde s’y mettait, cela serait bien plus simple et la lutte contre le réchauffement climatique avancerait beaucoup plus vite.

Si tu es victime de remarques, d’insultes qui s’inscrivent dans une logique de pureté militante / écologique :
- Explique ton acte si tu n’avais pas le choix dans la situation où tu l’as fait
- Assume ton acte si tu pouvais faire mieux et excuse-toi auprès de ta communauté puis répare ton erreur
- Poursuis ton chemin, garde la tête haute, la vie continue 🙂

SI TU FAIS PREUVE DE PURETE LIMITANTE

Nous avons tous connu une certaine déception en voyant une story ou une photo publiée par une personne que l’on suit et admire pour ses idées et son combat.

(Cela nous est arrivé d’ailleurs plusieurs fois en cette année. Et ce qui nous a aussi donné envie d’écrire cet article.)

Mais cette déception ne doit pas prendre plus de place dans notre tête que toutes les bonnes actions réalisées par cette personne, par toutes les bonnes actions qui nous ont fait aimer cette même personne.

Si tu vois un.e activiste / leader d’un mouvement qui te déçoit :
- Pause lui la question s’il avait le choix ou non ?
- Rappelle-toi de son parcours, ses actions, ses combats qu’il ou elle a mené. (Est-ce qu’il faut se prendre la tête pour un fuit exotique et du pain de mie sous plastique mangés dans un train alors que cette personne n’avait sûrement pas le choix, et qu’elle connaît déjà l’impact de son acte).


Ce n’est pas un « petit écart » qui nous doit nous donner envie de rappeler à l’ordre ou d’abandonner le soutien à un.e mililant.e.

Et puis, qui sommes-nous pour juger des petits écarts ? Personne n’est parfait, et personne n’émet 0 tonnes de CO2 à l’année.

Peut-être qu’au lieu de reprocher aux personnes qui fait déjà des efforts, il faudrait que l’on garde notre énergie pour essayer de convaincre les personnes qui ne font rien pour le moment.

Par exemple, il est plus facile de demander à quelqu’un qui émet 10t d’eq CO2 / an de diminuer son impact en changeant ses habitudes plutôt que de demander à quelqu’un qui est à 4t d’eq CO2 / an, d’arriver à 2t en un très court laps de temps.

Plus on sera nombreux à agir, plus on arrivera à notre objectif !

 

 

EN CONCLUSION

Les phénomènes de pureté militante / écologique vont sûrement être de plus en plus fréquent au cours des années qui arrivent.

Le plus important est de ne pas se mettre des bâtons dans les roues entre militant, d’encourager les nouvelles pratiques et de sensibiliser les personnes aux ordres de grandeur de leurs actions.

En espérant que cet article t’ait plu ! 😊

SOURCES ET INSPIRATIONS : 

https://podcast.ausha.co/comment-tu-fais-by-laury-thilleman/la-purete-militante-et-l-ecologie

https://bonpote.com/pourquoi-arreter-lavion-ne-devrait-plus-etre-un-debat/

https://bonpote.com/les-ordres-de-grandeur-bon-pote-2021/

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés